La phytothérapie désigne la médecine fondée sur les principes actifs naturels des plantes.

Ce mot vient du grec « φυτο » qui signifie plante et « θεραπεία » qui signifie soigner.

La phytothérapie est une médecine traditionnelle beaucoup utilisée dans certains pays dont les pays en voie de développement.
Il s’agit d’une pratique millénaire basée sur un savoir empirique transmis et enrichi de génération en génération.

La phytothérapie est considérée comme une médecine non conventionnelle, car basée sur une expérimentation empirique et non pas des études cliniques systématiques comme pour la médecine conventionnelle.

Les plus anciennes traces découvertes de phytothérapie datent de 3000 ans avant JC, avec la découverte de tablettes en argile écrites par les Sumériens.

Phytothérapie et herboristerie

On distingue deux approches dans le domaine de la santé par les plantes.
– L’une, traditionnelle, se base sur la connaissance empirique des plantes et de leurs effets sur l’organisme.
– L’autre, scientifique, se base sur les connaissances biochimiques des plantes et cherche à déterminer quels sont les principes actifs de plantes et leurs effets sur les maladies.
L’herboristerie est plutôt associée à l’approche traditionnelle, empirique de l’action des plantes, tandis que la phytothérapie s’apparente plutôt à l’approche scientifique. Cependant, cette distinction s’estompe lentement, chaque approche profitant des connaissances et des découvertes de l’autre.
L’herboristerie est plutôt associé à la préparation, au mélange et à la transformation des plantes en concentrés, huiles, onguents, etc…

C’est en 1941 que le gouvernement de Vichy a supprimé le diplôme d’herboriste, à la demande de pharmaciens et de l’industrie pharmaceutique. L’herboristerie est maintenant rattachée à la pharmacie.
Ce qui fait que, légalement, seuls les pharmaciens ont le droit de vendre les plantes présentées selon leurs propriétés médicinales.
De 4500 herboristes en 1941, il n’en reste plus qu’une dizaine en France.

Depuis un décret de 2008, Il n’y a que 145 plantes médicinales qui peuvent être vendues par des personnes autres que les pharmaciens.

A noter qu’une plante est rarement utilisée entière. Il arrive même que des parties différentes d’une même plante aient des effets totalement différents.

Mode d’utilisation

Le mode d’utilisation des plantes médicinales est varié :

  • par ingestion : généralement sous forme de tisanes, mais aussi sous forme de poudre incorporée aux aliments
  • par bain de bouche et gargarismes
  • par inhalation, et parfois sous forme de cigarettes à fumer
  • par application sur la peau : lotion, compresses, cataplasmes
  • par le bain de tout ou partie du corps
  • par lavement et parfois injection

Traitement à base de plantes médicinales

Sauf prescription d’un médecin, un traitement par la médecine conventionnelle ne doit pas être remplacé par un traitement à base de plantes médicinales.
En cas de traitement à base de plantes médicinales, si les symptomes ne disparaissent pas au bout de 24 ou 48 heures, il est conseillé de consulter un médecin.