C’est le premier animal génétiquement modifié qui est autorisé à la consommation.
Les Etats-Unis viennent d’autoriser sa commercialisation il y a quelques jours.

La FDA (Food and Drug Administration) a décidé que ce saumon transgénique ne présentait pas de risque pour la consommation humaine. Et qu’il peut donc etre commercialisé sur le sol américain.

Produit par la firme américaine AquaBounty Technologies, ce saumon transgénique présente plusieurs avantages pour les éleveurs:
– il croit deux fois plus vite qu’un saumon traditionnel, arrivant à la taille adulte au bout de 18 mois au lieu de 3 ans,
– la quantité de poisson nécessaire à sa croissance est de 25% plus faible que pour un saumon atlantique standard.

Comparé à un saumon atlantique d’élevage, ce saumon transgénique a la même composition biochimique (protéines, glucides, lipides). Il a donc les mêmes qualités nutritionnelles, et a priori le même goût. Ce qui explique qu’aucun étiquetage permettra de le différencier d’un saumon atlantique classique.

Actuellement, ce saumon ne sera élevé que dans des bassins fermés, à terre, sur l’île de Terre-Neuve (Canada) et au Panama. Rendu stérile, il est supposé ne pas pouvoir se reproduire avec des saumons sauvages s’il s’échappait.

Outre les risques pour la santé humaine, se posent les risques écologiques dans le cas ou ce saumon transgénique arrivait à se reproduire dans les mers.

Cette autorisation relance le débat sur l’élevage et la consommation humaine d’animaux transgéniques.
De nombreuses expérimentations ont lieu dans le monde pour créer des animaux génétiquement modifiés. Souvent pour accélérer la vitesse de croissance vers une taille adulte.
Bien que de nombreuses populations se disent opposés à la consommation d’animaux génétiquement modifiés, cette situation peut changer dans les années à venir.